a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis.

a

Latest News

    No posts were found.

Comment arrêter de fumer avec la naturopathie ?

fumer cigarette arrêt homme tabac sevrage

Si vous lisez cet article, c’est que vous avez déjà le plus important : l’envie et la motivation ! Malgré cela, l’arrêt du tabac n’est pas chose facile. L’accompagnement par des professionnels de santé et/ou des thérapeutes holistiques est nécessaire pour vous aider à réaliser vos objectifs dans les meilleures conditions. Alors à vous de choisir l’approche qui vous conviendra. On peut citer la naturopathie, l’acupuncture, la sophrologie, l’hypnose, la méditation pleine conscience…

EN QUOI LA NATUROPATHIE PEUT VOUS AIDER DANS LE SEVRAGE TABAGIQUE ?

C’est une approche naturelle et holistique permettant de limiter les effets indésirables liés à l’arrêt du tabac ou aux traitements associés. Elle prend en charge l’anxiété et la fatigue. Elle accompagne également le syndrome de sevrage et la constipation. Et elle prévient la prise de poids.

La naturopathie vous guide pas à pas dans votre hygiène de vie globale : habitudes, alimentation, activité physique, compléments alimentaires, soins…
Elle vous apporte tous les éléments pour tenir votre objectif tout en améliorant votre vitalité.

COMMENT ARRÊTER DE FUMER AVEC LA NATUROPATHIE ?

L’accompagnement en naturopathie peut se décomposer en 3 étapes :

  • La préparation, au moins un mois avant l’arrêt programmé. Elle permet de préparer le corps et le mental à cet arrêt : apporter les vitamines et minéraux nécessaires au bon fonctionnement du corps, anticiper l’anxiété, la prise de poids, la peur du manque et le syndrome de sevrage.
  • Le sevrage, c’est l’étape d’arrêt à proprement dit. On accompagne les troubles éventuels rencontrés et on met en place une détoxication des substances nuisibles accumulées (pour réduire au maximum la dépendance). Cette phase utilise des mesures physiques, alimentaires, de phytothérapie, d’aromathérapie …
  • La stabilisation. C’est certainement la plus longue phase, parfois de plusieurs mois. Et c’est aussi la plus négligée et la plus importante de toutes. Elle consiste à maintenir les nouvelles habitudes dans le quotidien afin d’éviter toute « rechute ». En parallèle, on continue d’agir sur les difficultés rencontrées depuis le début du sevrage comme le stress, les troubles du sommeil, la régulation de la faim, la prise de poids, la constipation.

En pratique, la naturopathie vous apporte des clés pour vous aider à la gestion du sevrage au quotidien. Elle s’inscrit, au-delà de ça, dans une volonté de mieux être global, physique, psychologique, social et émotionnel.

DES ELEMENTS CONCRETS

Pour vous aider au mieux dans vos objectifs, il est préférable de tendre à votre rythme vers :

  • Une bonne hydratation : boire 1.5L/jour d’eau de source ou filtrée
  • Une alimentation riche en nutriments et en antioxydants : d’origine biologique de préférence avec fruits, légumes, céréales semi-complètes, poissons gras, œufs, huiles végétales de première pression à froid, germes de blés…
  • Une alimentation pauvre en sucres et produits raffinés, laitages, excitants (café, alcool), viande rouge, porc et charcuterie.
  • Une activité physique régulière et adaptée afin de prévenir la prise de poids et le stress.
  • Un accompagnement à base de compléments naturels comme les fleurs de bach (gestion émotionnelle), les plantes (exemple : kudzu) ou l’utilisation d’huiles essentielles calmantes (orange douce, basilic, lavande, encens) ou à diverses visées (cannelle, menthe poivrée, myrte).

Je suis naturopathe et je vous reçois en consultation dans mon cabinet à Bordeaux. Je vous accompagne à cheminer vers votre équilibre de santé. Mon objectif ?

  • Vous aider à acquérir une autonomie et une compréhension de votre fonctionnement
  • Vous permettre de trouver les habitudes de vie qui vous conviennent (alimentation, activités, soins, compléments naturels…)

Tous ces conseils sont donnés à titre d’information et ne remplacent bien évidemment pas une prise en charge personnalisée.

En aucun cas, ils ne sont susceptibles de se substituer à une consultation médicale par un professionnel de santé, seul en mesure d’évaluer un diagnostic de votre état de santé.