a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis.

a

Latest News

    No posts were found.

Les bienfaits du romarin

romarin bois herbes fraiches vert aromatique

Cette herbe aromatique, souvent rendue banale et insipide dispose de nombreuses qualités. En période de changement, notamment saisonnier, elle est particulièrement intéressante pour renforcer notre résilience. De manière générale, elle est plutôt stimulante. Mais, voici plus de détails sur ses propriétés.

La carte d’identité du romarin

  • Nom latin : Rosmarinus officinalis (famille Lamiacées).
  • Parties utilisées : Feuilles toute l’année, sommités fleuries (en automne et au printemps). Les jeunes pousses sont préférées.
  • Composants : Flavonoïdes, diterpènes, triterpènes, acide rosmarinique et autres acides phénoliques (tanins), salicylates, huiles essentielles (eucalyptol, α-pinène, camphre, bornéol, camphène, linalool, limonène…).
  • Goût : Aromatique, amer, astringent et sensation réchauffante et asséchante.
  • Utilisation : Sous forme d’infusion de plante fraiche ou séchée, de teinture, de macérât huileux ou d’onguent.
  • Contre-indications : épilepsie, grossesse et allaitement (sauf en usage culinaire)

Le romarin et ses propriétés

Par sa richesse en principes actifs, le romarin agit sur différentes sphères.

Troubles gastro-intestinaux

Comme toutes les plantes amères, le romarin stimule la sécrétion des sucs digestifs (gastriques, pancréatiques, biliaires) et tonifie la digestion.

  • Il a une action cholérétique et cholagogue. C’est à dire qu’il améliore la production et l’évacuation de la bile. C’est un processus central, notamment dans la digestion des graisses.
  • Il est antispasmodique et antibactérien, donc bénéfique dans les crampes et les fermentations digestives. Ces dernières peuvent se manifester, par exemple, par des lourdeurs, des ballonnements ou des gaz.

Protection du foie

  • Le romarin aide les troubles hépatiques. Il est bénéfique dans les “foies gras”, hépatites, excès de cholestérol, cirrhose…
  • Il est utile dans les migraines hépato-biliaires dues à un excès d’alcool ou de nourriture.
  • En plus, il dispose d’une action dépurative douce.

Système circulatoire

Le romarin améliore la circulation périphérique et la relaxation des muscles lisses.

  • Tout d’abord, il est intéressant dans les troubles cognitifs. Il stimule la circulation cérébrale, ce qui aide les problèmes de mémoire, la pathologie d’Alzheimer…
  • De plus, il est utile dans les troubles circulatoires périphériques comme le syndrome de Raynaud et les engourdissements.
  • Dans les moments de stress ou de grande réflexion, il permet une meilleure clarté des idées.
  • D’autre part, il aide les hypotensions, les fatigues ou les surmenages physiques ou intellectuels. Son action est bénéfique chez les personnes pâles en “manque de circulation”.

Protection des cellules

Le romarin a de fortes propriétés antioxydantes. Il lutte contre le stress oxydatif et donc contre l’effet du vieillissement. Ceci le rend intéressant en prévention des cancers et pour protéger les cellules contre les radiations.

Action anti-inflammatoire

Cet aspect est particulièrement intéressant dans :

  • les rhumatismes, arthrites, arthroses, tendinites et crampes musculaires
  • les problèmes de peaux ou muqueuses enflammées (foulure, ecchymose, plaie, gorge irritée…)


Et pour profiter de toutes ses propriétés, comment faire ?

On prépare une infusion de romarin le matin avec une cuillère à café de plante par tasse préparée !

Je suis naturopathe et je vous reçois en consultation dans mon cabinet à Bordeaux. Je vous accompagne à cheminer vers votre équilibre de santé. Mon objectif ?

  • Vous aider à acquérir une autonomie et une compréhension de votre fonctionnement
  • Vous permettre de trouver les habitudes de vie qui vous conviennent (alimentation, activités, soins, compléments naturels…)

Tous ces conseils sont donnés à titre d’information et ne remplacent bien évidemment pas une prise en charge personnalisée. En aucun cas, ils ne sont susceptibles de se substituer à une consultation médicale par un professionnel de santé, seul en mesure d’évaluer un diagnostic de votre état de santé.