a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis.

a

Latest News

    No posts were found.

Comment améliorer son sommeil ?

Les troubles du sommeil ont des causes multiples à investiguer de manière personnelle et complète. Il ne s’agit pas ici de développer des solutions miracles et générales mais de donner des notions concernant l’importance des habitudes et du mode de vie sur la qualité du sommeil.

Même les personnes n’ayant pas de soucis récurrent de sommeil ont connu de manière ponctuelle des réveils nocturnes, des insomnies, des troubles de l’endormissement, des sensations de fatigue au réveil. Outre les périodes stressantes sur lesquelles nous pouvons difficilement agir (et encore que…), nous pouvons mettre en place certaines habitudes simples qui permettront de réduire l’impact du stress ou d’autres facteurs sur la qualité du sommeil.

  • Une activité physique régulière améliore la qualité de sommeil.
  • Une digestion compliquée provoque des difficultés d’endormissement et des réveils nocturnes. Il peut être intéressant de réduire les quantités de nourriture au dîner et de laisser au moins 2 h entre la fin du repas et le moment du coucher.
  • Manger dans le calme introduit une atmosphère sereine pour la nuit (et éviter les écrans pendant le repas et/ou la soirée).
  • La qualité de l’alimentation a une place majeure. Pour un bon sommeil, on conseille une consommation journalière d’oméga 3 (contenus dans l’huile de lin, noix, colza, les poissons gras, les oléagineux), d’aliments riches en tryptophane comme le chocolat noir, de crudités et d’apports variés et équilibrés au cours de la journée.
  • Limiter la consommation de sucres (tout comme de tabac, café, soda, alcool…) au cours de la journée et notamment à partir de 18 h permet de réduire les états d’excitation.
  • Une des clés du sommeil : la régularité ! Que ce soit dans les rythmes de repas, de coucher, de transit ; respecter le cadre régulier du corps aide à mieux récupérer.
  • Ne pas lutter contre l’endormissement et se coucher dès que la somnolence vient.
  • Lorsqu’une insomnie survient, ne pas rester des heures dans le lit mais se lever, lire ou faire quelque-chose pour venir se recoucher un peu plus tard.
  • Le soir, l’instauration d’un rituel « coucher » de votre choix permet de préparer une bonne nuit : faire un bain chaud, écouter une musique douce, respirer, méditer, lire un livre…
  • L’orientation du lit peut aussi avoir son incidence : pour un meilleur sommeil, favoriser l’orientation de la tête au Nord, Nord Est, Est.

En dehors de ces habitudes d’hygiène vitale, des compléments peuvent être d’une aide précieuse : phytothérapie, gemmothérapie, réflexologie, oligo-éléments, homéopathie, aromathérapie, hydrolats. Chaque cas étant différent, les compléments utilisés varieront en fonction des troubles, de l’âge et des problématiques de chacun. Retenons par exemple que l’infusion de mélisse ou de verveine est souvent intéressante et que l’huile essentielle de lavande vraie peut être assez largement utilisée au moment du bain, en inhalation sur un mouchoir ou en diffusion. Vous pouvez également trouver des sprays “détente” aux huiles essentielles pour créer une atmosphère facilitatrice dans votre chambre avant de dormir.

Les troubles du sommeil concernent près d’un adulte sur trois. Ces troubles ont un retentissement sur notre sphère personnelle, professionnelle, notre bien-être, notre capacité à faire face aux différentes épreuves lors de la journée. Presque toutes les astuces évoquées dans l’article sont gratuites, faciles et à disposition de tous, alors pourquoi ne pas essayer 🙂 ?